Navigation – Plan du site
Telling the Transcultural

Hamare Keral Mein Ek Kahavat Hai...: Remakes in Cinema and the Burdens on the “Translated Text”

Ratheesh Radhakrishnan
p. 108-122

Résumés

Cet article est une réflexion sur la distinction apparente entre l’usage métaphorique du terme « traduction» pour désigner une immense variété d’échanges humains/technologiques et la traduction en tant qu’elle est une pratique. A première vue, la remarque suivante d’Umberto Eco semble disqualifier mon projet: « Les théoriciens de la traduction devraient faire au moins une des expériences suivantes: traduire, relire et éditer des traductions, ou être traduit et travailler en étroite collaboration avec ses traducteurs ». Bien qu’issu d’un champ d’étude extérieur à la traductologie je voudrais néanmoins me risquer à discuter de traduction car les nouvelles théories sur le sujet légitiment n’importe qui usant d’une forme de langage pour réfléchir sur ce processus que nous appelons « traduction» (Umberto Eco). Je fais ici référence aux travaux académiques qui ont essayé de conceptualiser la traduction comme un processus qui dépasse le champ exclusivement linguistique, mais il est aussi question ici du sens de ce terme dans la vie quotidienne. J’occupe dans cet article l’espace ouvert par ce contexte, mais je doute aussi de ma propre pratique (en lançant cette recherche) par rapport à ce contexte. Que pourrait signifier d’être en accord avec les propos d’Eco tout en pensant que les frontières sont susceptibles d’être dessinées différemment.

Haut de page

Pour citer cet article

Référence papier

Ratheesh Radhakrishnan, « Hamare Keral Mein Ek Kahavat Hai...: Remakes in Cinema and the Burdens on the “Translated Text” », Transtext(e)s Transcultures 跨文本跨文化, 1 | 2006, 108-122.

Référence électronique

Ratheesh Radhakrishnan, « Hamare Keral Mein Ek Kahavat Hai...: Remakes in Cinema and the Burdens on the “Translated Text” », Transtext(e)s Transcultures 跨文本跨文化 [En ligne], 1 | 2006, mis en ligne le 13 septembre 2009, consulté le 30 avril 2017. URL : http://transtexts.revues.org/189 ; DOI : 10.4000/transtexts.189

Haut de page

Auteur

Ratheesh Radhakrishnan

Ratheesh Radhakrishnan is a doctoral student in cinema studies at the Centre for the Study of Culture & Society, Bangalore, India.

Haut de page

Droits d’auteur

© Tous droits réservés

Haut de page
  • Logo Institut d'études transtextuelles et transculturelles
  • Revues.org